Accueil

 

VOYAGE EN CORSE DU VELO D'OLT DU 15 AU 22 SEPTEMBRE 2021

 

241811226_2069326713218606_8112732560749382435_n

20210920_174337

242374265_2076951965789414_4030316206181268189_n_1

242120698_2073589006125710_3177373794189551318_n (1)

VELO D’OLT

VOYAGE EN CORSE DU 15 AU 22 SEPTEMBRE 2021

1ère journée du séjour en Corse du Vélo d'Olt avec d'abord la traversée du Cap Corse : petite route étroite dans la forêt, traversée de quelques petits villages, ascension des cols de la Serra et de Santa Lucia, puis une magnifique petite route en corniche avant d'arriver à St Florent pour la pause casse-croûte sur la plage. Ensuite c'est la traversée du Désert des Agriates, sauvage et immense, un décor de western, avant l'arrivée à Île Rousse, site charmant au bord de la grande bleue... Partout, des paysages saisissants, des points de vue sublimes ! On est bien sur l'Ile de BEAUTÉ.... Et ce n'est que le début !

Au départ d'Ile Rousse, forcément, ça monte, 9% d'entrée, ça réveille les endormis du peloton marmot... Au sommet du Col de Salvi, on domine le golfe de Calvi. Le soleil est rayonnant, ça change tout au niveau lumière, par rapport à la veille ! La longue descente vers Escandola nous conduit au cœur de la Corse profonde où règne le maquis. L'ascension du Col de Marsolinu avec ses rampes à 11% est difficile en pleine chaleur, heureusement seulement 4 km... La dernière ascension nous conduit enfin au casse-croûte, l'ardeur est décuplée ! Le Col de Palmarella offre un point de vue sublime sur le golfe de Girolata. Les appareils photo crépitent... vélo pour les uns, rando pédestre pour les autres sur les crêtes, ça creuse l'appétit ! Reste plus ensuite qu'à se laisser glisser vers Porto. La route est belle, chaque virage offre un point de vue sur le superbe golfe de Porto, point final de l'étape.

Après un rafraîchissement bien mérité, excursion en bateau à la découverte des calanques de Piana. L’ocre des falaises est magnifié par le soleil couchant : magique ! La mer est agitée, mais les Marmots ont le pied marin ! Restait plus qu'à fêter l'anniversaire d'Olivier, aussi à l'aise pour souffler les bougies que pour escalader les montagnes corses... Encore une journée bien remplie ! Demain, direction Corte !

 

Pour aller de Porto à Corte, c'est simple : ça monte d'abord pendant 36 km, puis ça descend sur les 51 km restants. Mais en fait, c'est pas si simple, parce que 36 km de montée, c'est long ! Heureusement, la route qui conduit au col de Vergio traverse des paysages grandioses : l'émerveillement est permanent. Les premiers kilomètres sont assez pentus, la route en corniche domine les Gorges de Spelunca aux falaises vertigineuses. Sur le replat qui s'ensuit, les élevages de cochons se succèdent. Certains se baladent même en liberté sur la route. On appréciera au dîner la charcuterie corse... Après Evisa, on entre dans la forêt d'Aitone. Ses pins nous offrent une ombre bienvenue ! Le col est atteint, à 1477 m d'altitude. Le casse-croûte est apprécié de tous. Pour nos compagnes, ce sera un peu plus tard, pas encore rentrées de la randonnée à la cascade de Radule. Les cyclistes n'ont plus qu'à se laisser glisser jusqu'à Corte. Après Calacuccia, on traverse les Gorges de Santa Regina, sauvages et escarpées. Arrivée à Corte après une ultime montée de 7 km et repos bien mérité avant une 4ème étape qui s'annonce plus difficile.

La 4ème étape du tour de Corse conduisait le peloton marmot de Corte à Zonza, 122 km pour 2700 m de dénivelé positif, un beau challenge sportif pour les uns et les autres. Les nuages menaçants au départ ajoutaient une dose d'inquiétude... Et dès la sortie de Corte, l'itinéraire empruntait la Route du Calvaire : tout un programme ! La prévision pessimiste était confirmée au bout de quelques kilomètres, avec une première averse qui douchait les espoirs de rentrer secs... Mais la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin ! Quelques belles éclaircies permettaient d'admirer les magnifiques paysages lors de l'ascension du Col de Sorba. Ascension difficile avec de forts pourcentages, mais un très joli col avec les lacets qui ponctuent la montée. Et un arc-en-ciel s'inscrivait dans le paysage au passage des cyclistes.

Changement de temps sur l'autre versant avec une averse aussi soudaine que violente : plus que jamais, la prudence était de mise dans la descente... à Ghisoni, le soleil était de retour, et l'ascension du Col de Verde, moins difficile mais 17 km tout de même, devenait presque une formalité ! Quelques vaches égarées accompagnaient le peloton ; dans le col suivant, ce seront les cochons... La longue descente dans la forêt de hêtres, puis de châtaigniers se terminait à Zicavo. C'est là que débutait la dernière difficulté du jour, le Col de la Vaccia, 15 km à faible pente. Au sommet, on découvrait les monumentales Aiguilles de Bavella ! Arrivée à Zonza 30 km plus loin.

Encore une très belle étape pour les Marmots, au cœur du maquis de la Corse profonde, quelque peu gâchée par la pluie du matin. Mais malgré tout, satisfaction générale !

 

Cap toujours plus au Sud pour cette 5ème étape en Corse. Tandis qu'un soleil radieux illumine la plaine de Zonza, la métaphore médicale va bon train dans le peloton marmot... Certains prédisent une journée piquante, d'autres assurent qu'on va en baver, là ! Ils ont certainement raison, la montée aux Aiguilles de Bavella est servie en hors-d'œuvre d'une étape annoncée plus facile que les précédentes... Le peloton marmot s'engage vaillamment sur la route de Solenzara. Elle traverse une forêt de pins, la pente est assez régulière et le revêtement parfait ! Après 9 km d'ascension, les célèbres Aiguilles apparaissent, majestueuses et sauvages ! Retour à Zonza, l'arrivée de l'étape est à Porto Vecchio. Les forêts de pins que dominent d'impressionnants rochers, avec les petits cols de Pelza et d'Illarata sont avalées sans coup férir. Tandis que l'équipe féminine randonne à la découverte de la cascade Piscia di Gallu, les cyclistes dévalent vers la mer après avoir longé le barrage de L'Ospédale.

La journée se termine à Bonifacio. L'excursion en bateau permet de découvrir les maisons de la vieille ville perchées sur les falaises blanches aux strates burinées, la marche à pied en livre le charme des ruelles étroites.

Demain, dernière étape !

 

Bien que l'on soit mardi, Colette et Christian, le tandem de charme du Vélo d'Olt, avaient mis le costume du dimanche à l'occasion de la dernière sortie du séjour en Corse des cyclistes marmots. Une sortie quelque peu escamotée pour des raisons de timing. Peu importe, chacun sait apprécier la chance qu'il a de pratiquer son sport favori dans ce cadre grandiose. Ce sera donc un simple aller-retour au Col de Bacina, à plus de 800 m d'altitude, un parcours de 70 km.

On quitte Porto Vecchio sur une route vallonnée et on franchit les petits cols de Punticella et Taglio Maggiore. Après Muratello, on commence l'ascension du col, 13 km avec plusieurs kilomètres très pentus. Au fur et à mesure que l'on s'élève, un vaste panorama se dégage sur le golfe de Porto Vecchio. Plus loin, une stèle nous rappelle l'importance des combats qui se déroulèrent en ces lieux pendant la seconde guerre mondiale. Tandis que les plus rapides "se tirent la bourre" pour une victoire bien dérisoire, les autres vont leur train de sénateur. Ils partent, ils s'évertuent, ils se hâtent avec lenteur. Au bout d'un moment, tout le monde se retrouve au sommet, les échanges vont bon train, on prend la traditionnelle photo autour du panneau et c'est le retour groupé au point de départ.

Pendant ce temps, les autres membres de la troupe s'adonnent aux joies de la plage à Porto Vecchio. On visitera la cité en fin d'après-midi, avant l'embarquement.

À l'arrivée, Thierry fête son anniversaire et la naissance de sa petite-fille ! Un papy heureux ! Heureux comme tous les participants de ce magnifique voyage...

 

 

 

 
Comme une lumière au bout du tunnel...
La Marmotte d'Olt sera organisée les 12 et 13 juin prochains à St Geniez d'Olt et d'Aubrac. La formule sera certes quelque peu allégée, en accord avec les mesures sanitaires en vigueur, mais elle aura néanmoins le mérite d'exister, ce qui est déjà bien par les temps qui courent...
 
parcours 2021

voeux

SORTIES DE LA SEMAINE DU 1er AU 4 DECEMBRE

VELO D'OLT
SAINT GENIEZ D'OLT
 
Le programme de la semaine dernière est reconduit. Les sorties prévues auront lieu si le temps le permet !
 
PROGRAMME SEMAINE 48
 
MERCREDI 1er DECMBRE
Sortie club : départ 13h30 St Geniez
 
SAMEDI 3 DECEMBRE 2021
Sortie club : départ 13h30 St Geniez
 
DIMANCHE 4 DECEMBRE 2021
Départ 8h30 espace culturel Barriac / le Trou de Bozouls
St Geniez / St Martin / Coussergues / Laissac / Grioudas / Le château d’eau / Barriac / Trou de Bozouls / Gabriac / Cruéjouls / La Quille / St Geniez. 77 km et 805 m D+
Code openrunner 5418843
Toutes les infos du vélo d’Olt sur
https://www.facebook.com/LeVeloDOlt/

SORTIES DE LA SEMAINE DU 24 AU 28 NOVEMBRE

VELO D'OLT
SAINT GENIEZ D'OLT

MERCREDI 24 NOVEMBRE

Sortie club : départ 13h30 St Geniez

SAMEDI 27 NOVEMBRE 2021
Sortie club : départ 13h St Geniez
Rando Téléthon la Canourgue (cf doc joint)

DIMANCHE 28 NOVEMBRE 2021
Départ 8h30 espace culturel Barriac / le Trou de Bozouls

St Geniez / St Martin / Coussergues / Laissac / Grioudas / Le château d’eau / Barriac / Trou de Bozouls / Gabriac / Cruéjouls / La Quille / St Geniez.   77 km et 805 m D+
Code openrunner 5418843

Toutes les infos du vélo d’Olt sur 
https://www.facebook.com/LeVeloDOlt/

 

 

MARMOTTE D'OLT 2021

BEAU SUCCES POUR LA MARMOTTE D’OLT

Après l’annulation de l’édition 2020 en raison de la crise sanitaire, la Marmotte d’Olt est ressortie de son terrier ce 2ème week-end de juin, sous des températures élevées et un franc soleil.

Les participants ne s’y sont pas trompés, qui ont répondu en masse aux organisateurs du Vélo d’Olt. Ils étaient plus de 320 répartis sur les différents parcours proposés, le samedi le tour du lac de Lous en VTT, le dimanche des randonnées surs les routes du causse et de l’Aubrac !

Ah ! l’Aubrac ! sur le plateau, on a l’impression de pédaler dans le ciel… les vaches, les fleurs, l’espace, les paysages, tout était réuni pour offrir aux randonneurs la quintessence de notre magnifique territoire.

Parce que désormais, la Marmotte n’est plus une course, mais une randonnée : finis les chronomètres, terminés les classements, la nouvelle formule initiée en 2018 incite au partage et au plaisir de l’observation. Les participants n’ont pas tari d’éloges sur la qualité de l’organisation et la beauté des paysages traversés.

Cette 24ème édition se voulait aussi un hommage à Christian Woittequand, l’ancien président du Vélo d’Olt décédé sur son vélo après avoir été percuté par un véhicule. Tous les départs ont été précédés d’une minute d’applaudissements et les parcours empruntaient tous la Montée Christian Woittequand créée à sa mémoire. Une Marmotte d’Olt chargée d’émotion…

20210613_083506~2

 

affiche annulée

voeux marmotte

MARMOTTE D'OLT 2019 : UNE DES PLUS BELLES DE L'HISTOIRE

MARMOTTE D’OLT 2019 : UNE DES PLUS BELLES DE L’HISTOIRE

Et pourtant, ce n’était pas très bien parti… Les prévisions météo très pessimistes pour le samedi avaient probablement dissuadé les concurrents potentiels à venir s’aligner sur le Contre la Montre inédit organisé sur la Côte d’Aubignac. Ils n’étaient en effet que 17 au départ ! c’est très peu, mais les présents n’en sont que plus méritants… cela ne doit pas pour autant amoindrir la performance du vainqueur Thomas Molinié du club d’Isle Jourdain (32), qui escalada les 4 kilomètres à 8,5% en guère plus de 12 minutes, à près de 20 km/h de moyenne, les connaisseurs apprécieront ! Et l’on sera curieux de comparer son temps d’ascension à celui que réaliseront les pros lors de l’arrivée de la 1ère étape de la Route d’Occitanie ce jeudi 20 juin… On eut plaisir à retrouver sur le podium de ce CLM les Marmots du Vélo d’Olt Thierry Vieillescazes et Charlotte Blanc, première féminine.

Encore moins de concurrents à la randonnée VTT/gravel de l’après-midi, la violente averse survenue sur les coups de midi ayant probablement douché les dernières volontés de participer. Bravo donc aux 9 courageux qui firent le tour du lac,… sous le soleil revenu !

Heureusement, le dimanche, il en allait tout autrement. Une fois les brumes matinales dissipées, c’est un franc soleil qui allait rayonner dans un grand ciel bleu, écrin magique d’un Aubrac en majesté !

Dès 6h30, les baroudeurs du parcours de 200 km s’en allaient gaiement vers les cimes aubraciennes, à la conquête d’un véritable défi personnel, parcourir 200 km en vélo ! C’est beau, tous l’ont fait, ils étaient 53. Les concurrents des parcours de 130, 97 et 50 km s’élançaient un peu plus tard dans la matinée. Tous sont revenus éblouis par leur périple. Les organisateurs du Vélo d’Olt avaient su offrir la substantifique moëlle de l’Aubrac à leurs visiteurs en traçant des parcours dans la vallée du Bès, du côté de St Urcize, La Chaldette, Brion, mais aussi en passant par Aubrac, la Croix des 3 Evêques et Laguiole, puis également du côté du col des Levades, de Rieutord, Nasbinals et la Croix de la Rode, sans oublier la TransAubrac et Naves au retour. Des paysages sublimes que tous ont su apprécier ! La nouvelle formule en randonnée cyclotouriste adoptée depuis 2018 gagne des adeptes. Les cyclistes savourent désormais cette pratique plus douce de la bicyclette, d’autant plus qu’elle ne néglige pas pour autant l’aspect sportif puisque, comme chacun sait, en vélo, pour avancer, il faut pédaler !

Les 332 participants méritent des félicitations. Nous mettrons néanmoins en exergue les Marmots Philippe Deltour, présent sur tous les fronts, le samedi matin au Contre la Montre, le samedi après-midi à la rando VTT/gravel et le dimanche sur le parcours de 200 km : chapeau ! Bravo aussi à Charlotte Blanc, déjà citée, présente au CLM et à la randonnée du dimanche, benjamine de l’épreuve à l’âge de 13 ans. Félicitations aussi à nos valeureux doyens, fidèles parmi les fidèles, toujours bon pied bon œil : Francis Miquel, 87 ans, qu’un genou récalcitrant empêcha de faire le parcours de 97 km et qui dût se rabattre sur le 50 km : « je le ferai l’année prochaine », nous confia-t-il à l’arrivée ; Roger Lajoie-Mazenc, 85 ans, omniprésent sur toutes les épreuves du département… et quelques autres octogénaires, on ne peut tous les citer ! bravo au club de Marcillac, l’Entente Cycliste Vallon Dourdou ECVD, venu en force avec 27 participants, au club des Agacyclos d’Abeilhan, qui aiment tant St Geniez et qui sont venus cette année à 19, à nos amis et voisins du VC Laissac, de Bozouls Bozsport Nature, de La Canourgue Les Cyclos du Malpas, de l’APC Rodez, du CC Ganges, du VC Espalion, du CC Aubin Firmi Cransac, du SC Istres, …

Il convient d’englober dans les mêmes éloges les organisateurs et les participants, les uns ne peuvent aller sans les autres. Les membres du Vélo d’Olt sortent réconfortés de cette 23ème  édition. Après les années glorieuses de l’époque « cyclosportive », la Marmotte d’Olt « cyclotouriste » semble retrouver une belle audience qu’il faudra confirmer en 2020 !

 

LE VELO D’OLT REMERCIE

La Marmotte d’Olt est préparée toute l’année par une dizaine de personnes que fédère Christian Woittequand, président du Vélo d’Olt. Le jour de l’épreuve, quelques bénévoles se joignent à eux pour réaliser les ravitaillements et le repas… Bravo et merci à eux. Merci également aux artisans et commerçants de St Geniez et de la région, aux maires et aux conseils municipaux des communes traversées, au Conseil Départemental, à la Mairie de St Geniez qui soutiennent l’épreuve et à l’ensemble du personnel municipal et de l’Office de Tourisme.

 

Et voici la vidéo réalisée sur la Marmotte d'Olt 2017 par la société V'Olt Services de St Geniez !